Navigation – Plan du site
Recensions

Na ścieżkach pamięci, sous la direction de Bąbiak Grz. et Knysz-Tomaszewska D.

Marek Tomaszewski
Référence(s) :

Na ścieżkach pamięci [Sur les sentiers de la mémoire], sous la direction de Bąbiak Grz. et Knysz-Tomaszewska D., Wydział Polonistyki Uniwersytetu Warszawskiego, Varsovie, 2009, 202 p.

Texte intégral

1Qui aurait pu trouver une meilleure idée que celle qui a été réalisée par les professeurs Danuta Knysz-Tomaszewska et Grzegorz Bąbiak et dont la sagacité consiste à offrir au vaste public de lecteurs un magnifique aperçu du travail et du talent de l’un des plus grands polonisants français, Paul Cazin (1881-1963) ? Cet éminent traducteur et propagateur de la culture polonaise en France avait en effet jadis nourri l’espoir de faire paraître un jour son journal intime englobant une grande partie de sa vie, dès son jeune âge jusqu’aux vieux jours. Deux excellents ouvrages de Cazin publiés sous la forme de recueils de lettres et de notes écrites au jour le jour (Décadi ou la pieuse enfance, Plon 1921 et L’Humaniste à la guerre, Plon 1921 – ce dernier, envoyé du front à sa femme Juliette Cazin a été même couronné par l’Académie Française) ont donné, en ce temps-là déjà, l’avant-goût d’un véritable récit autobiographique. Ce projet n’a cependant pas abouti en raison de son accident mortel survenu en mai 1963. Les auteurs de l’Album Paul Cazin intitulé Sur les sentiers de la mémoire se sont donc proposé de suppléer à ce manque en mettant à contribution une partie des archives de la famille Cazin achetée en 1989 par le Musée de Littérature qui s’ajoute à celle déposée par l’Académie Polonaise des Sciences et l’Université de Varsovie en 1996, ainsi qu’à la collection documentée de Kazimierz Chruścicki.

2Ce bel album commenté, tout en couleur, de 202 pages bien aérées, divisé chronologiquement (Belle Epoque, Grande Guerre, Les Années 1920, Les Années 1930, La Deuxième Guerre mondiale, l’Après 1945), flanqué de lettres personnelles, de fragments du journal, de nombreuses photos, diplômes et de cartes postales provenant de toute l’Europe, relate magistralement les principales étapes de la vie de celui qui a commencé pour la première fois à entretenir des contacts réguliers avec les milieux intellectuels et artistiques polonais lors de son premier séjour à Rogalin (près de Poznań), dans le domaine du comte Raczyński, où il a été embauché à titre de précepteur de ses enfants (1904-1906).

3Profondément attaché aux paysages de sa chère Bourgogne (Autun), il n’a cependant pas hésité, dans son rôle de passeur entre plusieurs cultures, à parcourir toute l’Europe, en nouant des liens durables avec des savants et des artistes polonais, italiens, belges et autres. Son dialogue interculturel polono-français s’est ainsi brillamment élargi sur des cercles littéraires de Bruxelles (« La Revue catholique des idées et des faits ») et sur ceux de Rome (Enrico Damiani).

4Cazin a publié une quinzaine d’ouvrages et a traduit des auteurs polonais (non des moindres) comme le célèbre mémorialiste sarmate du XVIIe siècle Jan Chryzostom Pasek, le grand poète et prophète de la nation Adam Mickiewicz (dont l’épopée en vers Pan Tadeusz (1834) a été portée à l’écran en 1999 par Andrzej Wajda), Henryk Sienkiewicz, Cyprian Norwid, Jarosław Iwaszkiewicz et tant d’autres. Il repose en Bourgogne, au cimetière de Paray le Monial et une rue porte même son nom à Autun où il a habité plus d’un demi-siècle. On lui attribue volontiers cette phrase qui lui ressemble et qu’il aurait écrite au retour du front de la Première Guerre mondiale : « Je veux sauver de ce bagne mon âme et mon esprit. »

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marek Tomaszewski, « Na ścieżkach pamięci, sous la direction de Bąbiak Grz. et Knysz-Tomaszewska D. », Slavica bruxellensia [En ligne], 7 | 2011, mis en ligne le 16 octobre 2011, consulté le 24 avril 2017. URL : http://slavica.revues.org/895

Haut de page

Auteur

Marek Tomaszewski

Professeur à l’INALCO (Paris)

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Slavica bruxellensia sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo Université libre de Bruxelles - ULB
  • Logo DOAJ
  • Les cahiers de Revues.org