Navigation – Plan du site
Recensions

Goran Vojnović, Čefurji raus!

Vesna Gros-Nedelko
p. 68-69
Référence(s) :

Goran Vojnović, Čefurji raus!, Študentska založba, Ljubljana, 2008, 199 p.

Entrées d’index

Mots-clés :

littérature slovène

Lieux :

Slovénie

Temps :

XXe siècle
Haut de page

Texte intégral

1Čefurji raus! ou comment le scénario d'un film non réalisé est devenu un vrai best-seller littéraire et le cauchemar des policiers slovènes.

2La publication du roman Čefurji raus! (le titre s'inspire d'un graffiti éponyme figurant sur un mur à Ljubljana) de l'écrivain, scénariste et metteur en scène Goran Vojnović (né en 1980) a vivement secoué l'opinion publique slovène. Primo, il a obtenu deux prix en 2009 : le prix du Fonds de Prešeren (la plus grande reconnaissance de la République de Slovénie pour les réussites artistiques) et le prix Kresnik pour le meilleur roman de l'année, qui lui a été décerné à l'occasion de la nuit de la Saint-Jean (« kresna noč »). Secundo, Vojnović fut accusé par le directeur général de la Police slovène d'offense au travail de la police et de calomnie. Une bonne publicité qui a accéléré la vente du roman et son prêt dans les bibliothèques !

3Pourquoi Čefurji raus! est-il devenu le meilleur roman slovène de 2009 ? Sur la scène littéraire slovène, c'est LE roman qui dans toute sa complexité traite du thème des immigrés, plus précisément des immigrés provenants des républiques du sud de l'ex-Yougoslavie, pour lesquels s'utilise le terme péjoratif « čefur ». Ce terme désigne avant tout leur comportement et leur caractère : le « čefur » aime la vie confortable, l'alcool, le beau sexe, le football. Il jure, il adore le kitch et les bijoux en or. Il pratique les sports de combat. Il est fréquemment agressif sans raison. Et la période de son acclimatation est souvent longue.

4Dans le roman, le destin des « čefurji » se déroule à Fužine (le ghetto malfamé de Ljubljana) où derrière les murs des appartements serrés se cachent les familles nombreuses, des rapports tendus, un bas niveau de vie. Au premier plan, se trouve l'histoire de Marko Đorđić, dix-sept ans, en route vers la maturité, que l'auteur n'accompagne toutefois pas jusqu'au bout. Comme dans une sorte de « Bildungsroman » inachevé. Le roman est imprégné d'une ambiance balkanique : on y retrouve les sons de turbo-folk, l'odeur de la sarma et de la rakija, les matchs de football et de basket ainsi que la « fužinščina », ce charabia vif de Fužine qui comprend des éléments slovènes, croates, bosniaques, serbes, des proverbes, des citations, de la sagesse folklorique, de gros mots, ...

5Le public slovène a spontanément adopté ce roman : il a toujours raffolé du slovène parlé par des non Slovènes et adoré le penchant qu'ont les Balkaniques à se moquer d'eux-mêmes.

6Au premier contact avec le roman Čefurji raus !, le lecteur habitué au « beau slovène » risque d'être quelque peu choqué par le langage rude qu'a choisi l'auteur. S’il ne s'en tient qu'au seul langage, il se pourrait bien qu'il arrête la lecture à la fin du premier chapitre. Pourtant, si sa curiosité est stimulée, il n'est pas exclu qu'il cherche à trouver les raisons pour lesquelles cette œuvre a été déclarée meilleur roman slovène de l'année 2009. Après quelques chapitres de ce charabia, la « fužinščina » commencera à l'amuser, il s'intéressera de plus en plus au destin des protagonistes et finira par vivre lui-même l'histoire racontée. Finalement, le langage devient partie intégrante du contenu avec lequel il entre dans une harmonie indissociable.

7Čefurji raus! est traduit en serbe, croate et bosniaque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vesna Gros-Nedelko, « Goran Vojnović, Čefurji raus! », Slavica bruxellensia, 4 | -1, 68-69.

Référence électronique

Vesna Gros-Nedelko, « Goran Vojnović, Čefurji raus! », Slavica bruxellensia [En ligne], 4 | 2009, mis en ligne le 15 octobre 2009, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://slavica.revues.org/287

Haut de page

Auteur

Vesna Gros-Nedelko

Lectrice de slovène à l’Université Libre de Bruxelles

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Slavica bruxellensia sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo Université libre de Bruxelles - ULB
  • Logo DOAJ
  • Les cahiers de Revues.org