Navigation – Plan du site

Edito #3

Dorota Walczak
p. 5

Texte intégral

1Chers Lecteurs, dans ce troisième numéro de « Slavica Bruxellensia », le dernier de cette année académique, nous vous proposons un rendez-vous hors du commun avec le clair obscur de la pensée humaine. Le tableau soumis à votre regard exhibe des dimensions imposantes, des techniques mixtes et une texture complexe. Étrangement, les plus fous et les plus raisonnés des concepts examinés par les auteurs des articles présentés dans ce numéro (Julja Černjavskaja, Joanna Goszczyńska, Jeremy Lambert, Marc Peeters, Olivier Santamaria, Clélia Van Lerberghe) se placent en équilibre et en harmonie dans l’univers de la réflexion et dans l’Histoire humaine.

2Ainsi, aussi surprenants qu’ils soient, le mysticisme slovaque et le messianisme polonais, plaident pour une comparaison apparente, mais pas du tout évidente. Le mystérieux ésotérisme slave tente d’équilibrer l’image du possible en présence de l’école logique de Lvov-Varsovie et de la phénoménologie tchèque, excellant encore une fois, comme au XVe siècle, dans l’imagerie de l’hérésie salvatrice…

3Une part de découverte nous est réservée également dans les présentations de six ouvrages (rubrique : recension) et dans la traduction d’une pièce serbe de Slobodan Selenić par Nataša Džigurski-Dubajić.

4Dans la maîtrise de ce clair-obscur, les auteurs de ce numéro démontrent l’évolution de l’homme de façon transversale à travers les siècles et les pays et de manière linéaire au travers des évènements historiques. Et ce à l’encontre des obstacles biographiques et biologiques.

5Les chercheurs mettent en lumière et réexaminent des individualités, des personnages, des maîtres et des disciples (Andrzej Towiański, Boris Mouravieff, Jan Patočka, Michal Miloslav Hodža, Stanisław Leśniewski et tant d’autres) qui représentent chacun une histoire particulière.

6La tentative toujours renouvelée de dépasser les règles et les codes établis, l’effort de passer outre la peur par la sagesse, l’astuce, la dérision ou la force de pensée insoumise, si bien racontés par Alexandre Avelitchev dans l’interview menée par Katia Vandenborre et Eric Metz, constituent aussi une part de la tâche qui s’impose aux protagonistes et aux auteurs des articles.

7À l’exemple des personnalités qu’ils décrivent, les auteurs nous demandent de réfléchir à notre tour sur la place de l’individu dans société, dans la nation et dans l’ensemble de l’humanité.

8D’ailleurs, y a-t- il plus courageux et plus insolite que la quête de l’essence de l’être et la façon d’agir de l’homme face à l’inconnu ?

9Y a-t-il audace plus grande que de vivre par la pensée en naviguant sans cesse entre la raison et l’émotion dans cette soif inassouvie de saisir et de comprendre… ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dorota Walczak, « Edito #3 », Slavica bruxellensia, 3 | -1, 5.

Référence électronique

Dorota Walczak, « Edito #3 », Slavica bruxellensia [En ligne], 3 | 2009, mis en ligne le 17 octobre 2011, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://slavica.revues.org/208

Haut de page

Auteur

Dorota Walczak

Responsable de la Chaire de Polonais, section de Langues et Littératures modernes, option Slaves, de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) ; Rédactrice en chef de « Slavica Bruxellensia »

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Slavica bruxellensia sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo Université libre de Bruxelles - ULB
  • Logo DOAJ
  • Les cahiers de Revues.org