Navigation – Plan du site
Recensions

Stanislas Auguste, dernier roi de Pologne. Collectionneur et mécène dans l'Europe des Lumières, sous la direction de Grąbczewska M.

Christine Masson
Référence(s) :

Stanislas Auguste, dernier roi de Pologne. Collectionneur et mécène dans l'Europe des Lumières, sous la direction de Grąbczewska M., Institut d'Etudes Slaves, Paris, 2013, 150 p.

Entrées d’index

Lieux :

Pologne
Haut de page

Texte intégral

1Stanislas Auguste Poniatowski... ce nom résonne aux oreilles polonaises, mais ne trouve qu'un vague écho dans la société française. Stanislas Auguste (1732-1798) fut le dernier roi de Pologne et un homme au destin tragique. Alors que ses échecs politiques ont causé la disparition de son royaume, il était parvenu à propager les idées des Lumières et à hisser la culture polonaise aux standards de ses illustres voisines. Cette personnalité fascinante et controversée, mais méconnue en dehors des frontières polonaises, mérite pourtant d'être présentée à un public plus large, et plus particulièrement français, au vu des liens étroits qui existaient alors entre la France et la Pologne, précisément sous l'impulsion de Stanislas Auguste.

2Composé de onze articles issus du colloque qui s'est tenu à Paris et à Compiègne en 2011, Stanislas Auguste, dernier roi de Pologne. Collectionneur et mécène dans l'Europe des Lumières explore l'action de Stanislas Auguste dans le domaine de la culture. Il ne s'agit donc pas ici, comme le précisent les préfaces, de fournir une biographie royale ou de se pencher sur la politique du souverain, mais bien d'apprécier comment l'amour des arts du roi et sa francophilie ont transformé en profondeur la société polonaise. La mosaïque thématique et stylistique ne nuit en rien à la cohésion de l'ouvrage. Bien au contraire, elle renforce sa compréhension et son amplitude grâce à l'étendue des domaines couverts (histoire, société, arts). Il s'agit là d'un excellent point de départ pour qui veut acquérir une connaissance générale de l'atmosphère qui régnait sous le règne de Stanislas Auguste, féru de culture polonaise ou simple curieux.

3C'est par une mise en contexte que le lecteur s'approche tout d'abord du mécène qu'était le roi. Le premier article met en lumière la situation politique et culturelle de la société polonaise jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Stanislas Auguste. Il est ensuite complété par un récit sélectif de la vie du souverain. Ayant ainsi cerné le pays et son roi, le lecteur peut désormais se pencher sur la vie culturelle de la Pologne du xviiie siècle. À travers la plume des auteurs, il voyagera entre les salons polonais et français, les collections royales et les ateliers des artistes au service du roi. Il terminera finalement son périple en prenant connaissance de la destinée réservée au patrimoine culturel et artistique qu'a laissé Stanislas Auguste. Afin de faciliter cette échappée dans la Pologne des Lumières, des témoignages d'époque ainsi que des illustrations couleurs des œuvres plastiques les plus remarquables sont fournis. En outre, chaque article est étayé par des références qui offrent de nouvelles pistes de recherches au lecteur. Notons que tous les articles sont rédigés en français à l'exception d'un seul (en anglais) et peuvent être lus séparément.

4Par la variété des thèmes explorés et son accessibilité Stanislas Auguste, dernier roi de Pologne. Collectionneur et mécène dans l'Europe des Lumières est un recueil à mettre entre toutes les mains. Il satisfera autant l'historien que le passionné d'art ou encore celui qui s'interroge sur les origines de la francophilie en Pologne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christine Masson, « Stanislas Auguste, dernier roi de Pologne. Collectionneur et mécène dans l'Europe des Lumières, sous la direction de Grąbczewska M. », Slavica bruxellensia [En ligne], 10 | 2014, mis en ligne le 13 février 2014, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://slavica.revues.org/1579

Haut de page

Auteur

Christine Masson

Étudiante en première année de Master européen en Langues et cultures de l’Europe centrale à l’ULB)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Slavica bruxellensia sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo Université libre de Bruxelles - ULB
  • Logo DOAJ
  • Les cahiers de Revues.org